I think this one is clean? from the @theguardian

I think this one is clean? from the @theguardian

Cher Rhik, versez-moi le thé
Dans votre beau muggi
Où des feuilles d’or provoquent la folie
Au monstreux Trotski tant athée

J’aime la folle cruauté
Des mugs qui viennent de tomber
Cher Rhik, versez-moi le thé
Et mettez Trotski à côté

Là, sous un ciel rouge irrité
Un homme fier de sa beauté
Montre dans ses mains belles et doigtées
L’extase et la naïveté
Cher Rhik, versez-moi le thé.

Leave a comment